Le métabolite principal (pour 40%) de Laroxyl est la nortriptyline, composé actif, dont la demi-vie est plus longue que celle de la molécule-mère. Les autres troubles psychiatriques dans lesquels laroxyl est prescrit peuvent également être associés à un risque accru de comportement suicidaire. Leur inactivation se fait par glucuro-ou sulfoconjugaison, aboutissant à des substances hydrosolubles éliminées dans les urines. Ne conservez pas les médicaments dans la salle de bains. Les symptômes d'anxiété peuvent se détériorer temporairement lors du début du traitement à Laroxyl. Cette notion doit être prise en compte avant l'interruption d'un traitement pour raison d'inefficacité, ainsi que dans l'ajustement des doses efficaces. En termes d'action, Laroxyl inhibe la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline de façon à peu près égale. Dans le cas de l'énurésie, les posologies préconisées sont faibles par rapport à celles utilisées dans la dépression et les effets indésirables sont moins marqués. Il est blanc, inodore (mais a un goût de réglisse).