La clairance plasmatique de Laroxyl, calculée après administration intraveineuse, est de 0,75 l/min. Une surveillance étroite des patients, et en particulier de ceux à haut risque, devra accompagner le traitement médicamenteux, particulièrement au début du traitement et lors des changements de dose. Il est déconseillé de manger du pamplemousse ou de prendre du jus de pamplemousse pendant le traitement avec ce médicament. C'est un composé cristallin très peu soluble dans l'eau ; il est généralement vendu sous forme de tablettes. En cas de virage maniaque franc, le traitement par Laroxyl sera interrompu et le plus souvent un neuroleptique sédatif sera prescrit. En cas de virage maniaque franc, le traitement par Laroxyl sera interrompu et le plus souvent un neuroleptique sédatif sera prescrit. La prise concomitante d'amitriptyline avec de l'alcool, de la clonidine, de la guanfacine, un IMAO-A sélectifs (moclobemide, toloxatone), du linézolide, ou un sympathomimétique alpha et bêta (voie parentérale) est déconseillée. L'effet sédatif est en rapport avec la composante histaminergique de la molécule.