Dans le cas où vous constatez tout effet secondaire non énuméré ci-dessus, contactez votre médecin ou votre pharmacien. Une surveillance étroite des patients, et en particulier de ceux à haut risque, devra accompagner le traitement médicamenteux, particulièrement au début du traitement et lors des changements de dose. Ce médicament appartient à la classe des dits antidépresseurs tricycliques. Les patients présentant une intolérance au galactose, un déficit total en lactase ou un syndrome de malabsorption du glucose et du galactose (maladies héréditaires rares) ne doivent pas prendre ce médicament. L'effet sédatif est en rapport avec la composante histaminergique de la molécule. 80% des conjugués hydrosolubles sont excrétés dans l'urine et 20% dans les fèces. L'amélioration clinique pouvant ne pas survenir avant plusieurs semaines de traitement, les patients devront être surveillés étroitement jusqu'à obtention de cette amélioration. Le foie joue un rôle majeur dans le processus de métabolisation des antidépresseurs imipraminiques. Prenez le médicament strictement selon la prescription, car le dosage et le programme peuvent varier selon l’état et d'autres facteurs.